Motralec, experts en pompes et moteurs électriques depuis 1976
motralec.com Avis sur ekomi.fr
  1. Accueil
  2. Pompe immergée, forage / puits
  3. Réservoir à vessie / diaphragme
Réservoir à vessie / diaphragme

Réservoir à vessie / diaphragme

Trouvez le réservoir à vessie / diaphragme qu'il vous faut.

Le réservoir à vessie / diaphragme vous permettra de stocker l'eau sous pression dans vos installations de pompe de surpression ou pompe de forage/immergée. Le réservoir s'avère être un élément indispensable dès lors que vous avez une installation visant à alimenter en eau une maison ou un réseau, car celui-ci vous permettra de faire tampon et évitera de solliciter la pompe à chaque fois, grâce à sa réserve contenue dans la vessie ou le diaphragme.

Les réservoirs à vessie / diaphragme sont prégonflés en usine. En général, la pression de gonflage du réservoir doit se situer légèrement au-dessous de la pression d'enclenchement du contacteur-manométrique (environ 200 grammes / 0,2 bars)

22 produits pour "Réservoir à vessie / diaphragme"
Devis

Demander un devis
 Réservoir à vessie / diaphragme

Vos informations personnelles
Ne pas remplir si vous êtes un particulier
Précisez votre besoin de "Réservoir à vessie / diaphragme"


En litres



Envoyer ma demande

Installation de votre réservoir à vessie pour pompe immergée : les étapes à suivre

Le réservoir à vessie est l’appareil destiné à accumuler de l’eau sous pression, et associé à une pompe immergée, il a pour fonction de réguler cette pression et d’approvisionner en eau les différentes applications de l’installation. Et son plus grand plus c’est que c’est un appareil qui peut accueillir tous types d’eau que ce soit des eaux agressives ou bien des eaux calcaires. Il n’y a aucun risque à ce qu’elles impactent votre réservoir, car les eaux sont uniquement en contact avec la vessie et non avec la paroi. Voici comment faire pour bien installer votre réservoir à vessie / diaphragme pour pompe de forage immergée, étape par étape.
 

Qu’est-ce qu'un réservoir à vessie et quel est son fonctionnement ?

Le réservoir à vessie, comme cité plus haut, est un dispositif très important surtout pour les personnes qui souhaitent s’approvisionner en eau. Il a pour rôle de stocker l’eau et de permettre à votre pompe de bien réguler sa pression et son approvisionnement. Normalement, un réservoir à vessie peut contenir en moyenne de 50 à 1000 litres d’eau.

Vous pouvez trouver plusieurs modèles de réservoir à vessie sur le marché. Il y a ceux en position verticale et ceux en position horizontale. Les versions en position verticale conviennent très bien à un espace assez restreint, tandis que ceux avec une position horizontale conviennent pour des espaces plus élargis comme un jardin ou un garage, par exemple.

Vous pouvez choisir celui qui vous plaît et qui répond à vos besoins, car tous les réservoirs à vessie sont standards et peuvent s’adapter à toutes les installations et à tous les budgets. Cependant, choisissez-en un qui soit plus économique.

Par exemple, si vous avez un puits et souhaitez réduire votre facture d’eau, vous avez bien fait de choisir un réservoir à vessie qui peut réduire votre consommation et vous permettre de d’utiliser l’eau de pluie pour diverses utilisations (domestique, arrosage, alimentation de toilettes, etc.). Quoi qu’il en soit, il est toujours important que la réserve d’eau du réservoir à vessie ne soit pas égale à sa capacité en litres. La réserve d’eau est généralement de 1/3 de la capacité en litres du réservoir.

Principes de fonctionnement :
1 - Le réservoir à diaphragme est livré déjà prégonflé et contrôlé. Le diaphragme garantit que l’eau et l’air ne puissent rentrer en contact, évitant ainsi tout risque de perte de pression et de corrosion.
2 - Quand la pompe démarre (enclenchement du pressostat), l’eau rentre dans le réservoir car la pression de l’installation dépasse la pression de prégonflage du réservoir.
3 - Quand la pression à l’intérieur du réservoir atteint la pression de déclenchement du pressostat, la pompe s’arrête. La quantité max d’eau a été accumulée sous pression dans le réservoir.
4 - Lorsqu’on soutire de l’eau à un robinet, la pression contenue dans le réservoir pousse l’eau dans l’installation. Avec un réservoir dont le volume a été calculé correctement, on réduit les démarrages de la pompe.
 

Comment faire l'installation d’un réservoir à vessie pour pompe immergée ?

Avant d’installer un réservoir à vessie sur votre pompe immergée, vérifiez d’abord qu’il est équipé de tous les éléments essentiels pour cela. Cela comprend, entre autres, un ballon, une vessie à l’intérieur de celui-ci, et des brides ayant pour rôle de s’assurer du fonctionnement optimal de votre réservoir.

L’installation de cet appareil doit être fait de préférence par un professionnel, car si vous faites une erreur, cela peut inévitablement vous causer des dommages tant matériels qu’humains. Le réservoir est à installer soit directement au refoulement de votre pompe ou un peu éloigné, en fonction de votre préférence d’installation. Pour cela, il doit être bien placé avec ses pieds en appui sur le sol.

Normalement, le carton contenant votre réservoir doit aussi comprendre une notice d’utilisation et d’installation vous indiquant étape par étape comment faire pour bien l’installer.

Une fois qu’il se tient debout, installez également le clapet anti-retour à l’extrémité de la conduite d’aspiration pour votre pompe de surface ou bien sur le kit de tête de forage si c’est une pompe immergée.

Ensuite, vérifiez que la pression de déclenchement n’excède pas celle pour laquelle votre réservoir à vessie a été conçu et qui est sur sa plaque signalétique. Cette pression est de 4 bars pour les réservoirs plaqués « pression de service maximum 4 bars », et de 10 bars pour ceux plaqués « pression de service maximum 10 bars ».
© 2022 - Motralec, All rights reserved. | Création : Alphalives Multimédia